Planification familiale du post-partum immédiat: Un composant essentiel des soins à l’accouchement

Pouvons-nous vous aider à trouver quelque chose?
Apres-2020
Droits
ECHO Study
Financement
Innovation
Jeunes
Plaidoyer et sensibilisation
Policy and Enabling Environment
Qualite et prestation de services
Securite contraceptive
Country
Commitment Maker
Country
Commitment Maker

Cette page n’est actuellement disponible qu’en anglais. Souhaitez-vous quitter le site en français et poursuivre la navigation ?

Oui Non

Planification familiale du post-partum immédiat: Un composant essentiel des soins à l’accouchement
Date de publication : 30/11/2017

L’offre de services de contraception moderne dans le cadre des soins prodigués lors de l’accouchement augmente l’utilisation de moyens de contraception post-partum et est susceptible de réduire les grossesses non désirées, ainsi que celles qui ne sont pas suffisamment espacées. Les grossesses non désirées, ainsi que celles qui ne sont pas suffisamment espacées, sont des problèmes de santé publique, car elles sont associées à une hausse de morbidité et de mortalité maternelle, néonatale et infantile. En effet, selon une consultation initiée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), après une naissance vivante, l’intervalle recommandé avant de planifier une nouvelle grossesse est au moins de 24 mois, en vue de réduire les risques pour la santé maternelle, périnatale et infantile. Malgré cet état de fait, 61 % des femmes n’utilisent pas de moyens de contraception efficaces dans les 24 mois suivant l’accouchement afin d’éviter une grossesse non désirée.

Mots clés
Type de ressource:
La source:
Family Planning High Impact Practices