Plan d’action national budgétisé en planification familiale à Madagascar (2016-2020)

Pouvons-nous vous aider à trouver quelque chose?
Apres-2020
Droits
ECHO Study
Financement
Innovation
Jeunes
Plaidoyer et sensibilisation
Policy and Enabling Environment
Qualite et prestation de services
Securite contraceptive
Country
Commitment Maker
Country
Commitment Maker

Cette page n’est actuellement disponible qu’en anglais. Souhaitez-vous quitter le site en français et poursuivre la navigation ?

Oui Non

Plan d’action national budgétisé en planification familiale à Madagascar (2016-2020)
Date de publication : 02/09/2016

Madagascar s’est engagé en faveur du partenariat mondial Family Planning 2020 pour améliorer l’accès à la planification familiale. Le pays vise d’ici 2020 à augmenter la prévalence contraceptive à 50% et à réduire de moitié les besoins non satisfaits en planification familiale à 9%. La réalisation de ces cibles contribuerait à l’atteinte des Objectifs de développement durable, des objectifs du Plan de développement du secteur santé (PDSS) 2015-2019 et de ceux inclus dans la Feuille de route pour l’Accélération de la réduction de la mortalité maternelle et néonatale à Madagascar pour la période 2015-2019 afin d’intensifier les efforts d’amélioration de la santé de la mère et de l’enfant. Pour permettre au gouvernement de prioriser les interventions, mobiliser les parties prenantes, estimer les coûts et mettre à disposition des ressources visant à combler les lacunes, le ministère de la Santé publique et ses partenaires ont développé un Plan d’action national budgétisé en planification familiale pour 2016-2020. Il s’agit d’une feuille de route concrète et spécifique du programme national de planification familiale, qui détermine les activités prioritaires permettant l’atteinte des objectifs. Ce plan présente les coûts associés à ces activités et les ressources nécessaires que le pays doit rechercher pour atteindre les objectifs du Family Planning 2020. Madagascar dispose actuellement d’un Plan d’action national budgétisé qui constitue non seulement un plan de mise en œuvre et de suivi du programme de planification familiale, mais aussi un outil de plaidoyer et de mobilisation des ressources pour le programme à Madagascar. Six axes stratégiques sont ainsi définis : (i) Création de la demande, (ii) Offre et accès aux services, (iii) Sécurisation des produits, (iv) Financement et (v) Supervision, coordination et suivi-évaluation, (vi) Politique et environnement habilitant. J’invite donc tous les acteurs de la santé de la reproduction et de la planification familiale à s’impliquer activement dans la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation de ce plan. Je tiens à remercier tous ceux qui se sont investis dans l’élaboration de ce plan budgétisé, et tous ceux qui contribueront à sa mise en œuvre à tous les niveaux.

Mots clés
Les sujets :
Pays Engagés:
La source:
Gouvernement du Madagascar